Comment se caractérise le chantage affectif ?

Le chantage affectif est un comportement qui vise à obtenir ce que l’on désire à tout prix, quitte à manipuler l’autre.

Les personnes qui font du chantage affectif ont souvent une faible estime d’elles-mêmes et ont un immense besoin d’être dans le contrôle de l’autre pour ne pas se sentir dominé. Ayant peu de confiance en elles, elles ont du mal à faire confiance aux autres. Elles ne se sentent donc en sécurité que lorsqu’elles peuvent assoir leur soif de pouvoir sur autrui et les contrôler.

Par manque affectif des personnes peuvent dire en quelque sorte: « De toutes façons, personne ne m’aime et si ça continue je le fais pour de vrai cette fois (le suicide) »

Souvent, ces personnes ne vont pas le faire « pour de vrai » mais cela leur donne une sensation de pouvoir.
« Si tu pars, il ne me resteras plus qu’à me suicider! »
Le maitre chanteur nous place devant une situation simple : soit nous lui cédons, soit… la relation se termine. Connaissant bien nos blessures et nos points faibles, il sait s’en servir pour susciter peur, culpabilité, devoir.
Bien souvent, le manipulateur n’hésite pas à nous rappeler le sens du devoir, des obligations, il insiste généralement sur les sacrifices qu’il a du faire pour nous, il insiste sur la dette que nous avons à son égard, allant même parfois, à puiser dans les traditions sociales, religieuses, morales ou politiques, en se plaçant lui-même bien entendu du côté du bon droit et de la morale outragée.
La culpabilité est le fer de lance du maitre-chanteur affectif : s’il souffre, bien entendu, c’est de notre faute, égoïste, insensible, mauvais conjoint que nous sommes…

Je vous aide à y voir plus clair en discernant le chantage affectif de la réelle intention de se suicider de votre partenaire.

Mes conseils :

1-Soyez dans l’observation et l’analyse de son comportement : Quelles sont les attitudes qui caractérisent le chantage ? Quels sont les signes de son éventuelle dépression ?

Une chose est de faire du simple chantage affectif en cherchant à culpabiliser le conjoint parce qu’il a l’intention de nous quitter. Une autre est d’être réellement mal, dépressif et suicidaire. Dans ca cas, ce n’est pas vraiment du chantage mais davantage un appel au secours.

Dès lors tout l’enjeu pour la personne victime de ce chantage est de discerner l’état d’esprit du conjoint. L’observation sera votre plus grande alliée dans cette étape délicate.
Soit il est sincère soit il peut juste bluffer pour vous garder mais en aucun cas il ne faut prendre cela à la légère.

De toutes les façons, nous vous déconseillons de faire comme si de rien était, de jouer l’indifférence et de dire au maitre chanteur qu’il fait ce qu’il veut, peu vous importe.
Devenir son esclave affectif n’est pas non plus la solution : cela ne le ferait pas évoluer et empirerait son état et vous, vous perdrez toute confiance en vous.

Observez ses attitudes : si il est plus dans une attitude de vainqueur et de charmeur lorsqu’il a obtenu ce qu’il désirait, c’est qu’il n’est pas si suicidaire.
En revanche, si quoi que vous fassiez/disiez, son attitude est la même, il y a des risques qu’il soit réellement dépressif voire suicidaire.

Est-il plus tourné vers vous ou vers lui ? Est-il dans les reproches ou les plaintes ? Ou les deux ?

Les signes qui ne trompent pas :

-Profonde tristesse, idées noires du matin au soir
-Le déprimé est envahi par la fatigue, il ne parle pas, il n’a pas le courage de faire les activités qu’il faisait ou de s’impliquer dans son travail ou les relations avec ses amis.
-La personne qui souffre de dépression connaît aussi une fatigue intellectuelle : manque de concentration, difficulté de mémorisation, etc. On a l’impression que les pensées sont ralenties.
-Baisse de désir et troubles de l’humeur
-La personne pense qu’elle n’est bonne à rien et n’a plus aucune estime d’elle-même. Le sentiment d’échec revient sans cesse. Cela peut même sortir du cadre professionnel, pour toucher la vie familiale : le déprimé pense qu’il ne mérite pas sa vie de famille, que l’amour que les autres lui portent n’est pas justifié

2-Demandez conseil et ne restez pas seule dans cette situation : En avez-vous discuté avec ses proches : ses collègues de bureau, sa famille, ses amis ? Pensez-vous que l’avis d’un spécialiste pourra vous aider à y voir plus clair ?

De longues discutions à deux et avec ses proches vous aideront aussi à clarifier la situation.
Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à appeler un médecin ou un psychologue pour en parler. Vous pouvez aussi lui proposer de venir voir un médecin.
Quoi qu’il en soit, simple chantage ou véritable intention de se suicider, la situation est à prendre au sérieux. Dans les deux cas, votre partenaire est tenaillé par un mal-être profond. Il faut prendre de la distance même si c’est dur pour bien lui faire comprendre qu’on l’aime mais que l’on n’aime pas son état d’esprit et son manque de confiance.
Le chantage affectif a souvent des conséquences beaucoup plus graves qu’on ne le croit généralement. Il peut avoir des effets dévastateurs dans une relation amoureuse.
En effet, l’un des plus importants facteurs de rupture des relations amoureuses est le recours fréquent au chantage par l’un des partenaires ou par les deux. S’il devient une habitude, ce chantage peut saper la confiance et l’équilibre, qui sont pourtant à la base même de l’entente du couple.
Si il s’agit d’une réelle dépression, les proches n’ont aucune prise. Seul le traitement (médicaments et psychothérapie) lui permettra de sortir la tête de l’eau.

Coaching téléphonique

Je propose des consultations par téléphone, pour vous aider à avancer, à tourner la page, ou simplement faire le point.
Anne, psychologue spécialiste en relations de couple

Un commentaire au sujet “Chantage au suicide : que faire ?

  1. Dsz mon, cas il ne s’agit pas de problèmes de couple.
    J’ai 78 ans et souffre de divers problèmes de santé. Une amie un peu + âgée elle-même en mauvaise santé et souffrant de stress répétitif, depuis qques années s’accroche à moi comme à une bouée de sauvetage et compte totalement sur moi pour lui venir en aide… mais perso je n’en peux plus…car ses appels au secours et ses lamentations se font de + en + nombreux et vont jusqu’au chantage au suicide…elle va jusqu’ à me jalouser car dit-elle, j’ai la chance d’avoir des enfants et petits-enfants, elle, pas; un bel appart et pas elle etc…
    Ma propre santé ne me permet plus de faire face….elle m’accuse d’égoïsme .et d’oublier à tt ce qu’elle a fait pour moi!!!…En fait RIEN!!! je ne sais où elle prend cela!!…
    Comme son comportement m’a amenée dernièrement à lui dire que je ne peux + rien pour elle… elle m’a dit clairement qu’il fallait que je vois un psychiatre et que je me fasse soigner si non je vais me retrouver tte seule!!!
    Je ne sais + que faire devant cette méchanceté…

    Merci mille fois de me donner un conseil

    Très cordialement
    Mme CHAIX

Laisser un commentaire